Accueil Urbanisme
Terrain propriété de la commune

Le sujet avait été évoqué dans le Bulletin Municipal de 2009, pour le devenir de ce terrain « no man's land » au cœur du village, et était également en rapport avec nos préoccupations de baisse d'effectif au sein de l'école publique, surtout après la rentrée de 2008, où l'école à bien faillit perdre une classe. La commune a entrepris une réflexion pour relancer la constructibilité, et le terrain présentant les meilleurs atouts pour cadrer avec ce besoin et en même temps permettre de redéfinir plus harmonieusement notre centre, est le terrain situé au carrefour en proximité de la mairie et qui appartient à la commune. L'opération complète intègre aussi une parcelle privée d'un propriétaire également vendeur.

 

 

 

Bien que l'idée de départ soit de nous mettre à l'abri, des risques de fermeture d'une classe dans notre école, ce projet nous permettra de satisfaire aussi d'autres objectifs.

-        Le renforcement de notre centre village, qui pour le moment n'est pas correctement marqué, avec un bâti un peu plus dense.

-        La création d'un nouvel espace public en liaison avec celui devant l'école.

-        La possibilité d'un nouvel accès pour la mairie, en façade arrière,  pour le public, les mariages et autres manifestations. Ceci permettra ainsi un accès plus sécurisé depuis cet espace piéton que le long de la RD 1083.

-        Et enfin la création d'un équipement public, en rez de chaussée du bâtiment face à la mairie. Cet espace accueillera notre nouvelle bibliothèque qui pourra ainsi disposer de plus d'espace et proposer plus de services.

Le projet immobilier est constitué d'une partie accession comportant 22 logements mise en vente par Bouygues Immobilier et d'une partie locative de 11 logements gérée par L'Opac de l'Ain. Ce projet en cours a été rejoint par un autre projet d'initiative privée situé sur un terrain contiguë, et mené directement entre le propriétaire privé et Bouygues Immobilier. Cette opération en accession également accueillera essentiellement des logements plus grands (Type 4), pour répondre à la demande non satisfaite de particuliers dans le programme initial ou la répartition était plus importante en type 2 et type 3.